Je fais un don

    Notre programme pour un monde sans sida

    • Campagne

    #REVEndiquons2017 notre programme pour un monde sans sida37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, dont 153 000 en France. Parmi les 6000 nouvelles contaminations diagnostiquées sur le territoire en 2015, 83% concernent des gays, des migrants-es, des usagers-ères de drogues et des travailleurs-ses du sexe. Des publics régulièrement discriminés, pénalisés, dont la précarité sociale ou administrative aggrave la vulnérabilité à l’épidémie. En cela, la lutte contre le sida est d’abord une lutte politique.

    Vaincre l’épidémie implique la construction d’une société plus juste, plus inclusive et plus égalitaire. Une société où chacun-e pourra vivre avec fierté et dignité. Une société où les droits des minorités seront respectés, où les progrès de la science profiteront à tous-tes de façon équitable, sans distinction de genre, d’origine, de pratiques ou d’orientation sexuelle. Cette société n’a rien d’une utopie, mais elle appelle des changements politiques majeurs.

     

    AIDES propose 17 mesures concrètes pour créer les conditions de ce changement. Ensemble, construisons un monde sans peur, sans rejet, sans discrimination. Un monde qui préfère les ponts aux murs.

    AMÉLIORER L’ACCÈS À LA SANTÉ POUR TOUTES ET TOUS

    1. En finir avec les entraves aux soins : refus de soins, restes à charge, etc.

    2. Faciliter l’accès à tous les outils de préventionpréservatifs et gel, dépistage, PrEP* et TPE*.

    3. Garantir l’accès à l’innovation thérapeutiquetransparence dans la fixation des prix des médicaments, lutte contre les abus de l’industrie pharmaceutique.

    4. Garantir l’accès à la santé des détenus-es : accès aux programmes d’échanges de seringues, garantie du secret médical en prison.

    5. Soutenir l’accès universel aux traitements et à la prévention : soutien à la production des médicaments génériques et augmentation significative de la contribution financière de la France à la lutte mondiale contre le sida.

    RESPECTER LES DROITS DE CHACUN-E POUR UNE SOCIÉTÉ PLUS INCLUSIVE

    6. Améliorer les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH : lutte contre la sérophobie, promotion du TasP*, accès au crédit et aux soins funéraires.

    7. Lutter contre toutes les discriminations : lutte contre les LGBTphobies, le racisme, le sexisme, respect du consentement en milieu médical.

    8. Respecter les droits fondamentaux des personnes trans : changement d’état civil libre et gratuit, dépsychiatrisation et simplification des parcours de transition.

    9. Garantir l’égalité entre tous-tes les résidents-tes sur le territoire français : accès à l’assurance maladie pour tous.tes, y compris les personnes en situation irrégulière.

    10. Garantir des conditions de vie dignes pour toutes et tous : hausse des minima sociaux au-dessus du seuil de pauvreté, droit au logement.

    11. Ouvrir de nouveaux droits au bénéfice de toutes et tous : PMA pour toutes les femmes, droit à mourir dans la dignité, accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap.

    12. Faciliter l’engagement citoyen pour la santé : soutien au volontariat associatif, indemnisation des représentants-es des usagers-es de santé.

    13. Renforcer l’aide au développement à l’international : hausse de la taxe sur les transactions financières et affectation de 100 % des recettes à l’aide au développement.

    14. Renforcer la politique diplomatique de la France pour la défense des droits humains.

    EN FINIR AVEC LES POLITIQUES RÉPRESSIVES, AU BÉNÉFICE DE LA SANTÉ

    15. Soigner et soutenir plutôt qu’expulser les étrangers-es malades.

    16. Encadrer plutôt que réprimer l’usage de drogues : légalisation de l’ensemble des drogues, développement des espaces de consommation à moindre risque, prise en charge globale des addictions.

    17. Garantir les droits des travailleurs-ses du sexe : statut légal pour le travail du sexe, abrogation de la pénalisation des clients-es, lutte contre le trafic d’êtres humains.

    *PrEP, ou prophylaxie pré-exposition : stratégie de prévention du VIH basée sur l’utilisation d’un médicament antirétroviral à prendre au cours d’une période d’exposition à un risque de contamination.

    *TPE, ou traitement post-exposition (appelé aussi traitement d’urgence) : traitement préventif prescrit à toute personne dans les 48h suivant une exposition à un risque de contamination.

    *TasP, pour treatment as prevention : une personne séropositive sous traitement n’étant plus contaminante, le TasP est une stratégie de prévention basée sur la mise sous traitement précoce des personnes dépistées positives.

    RETROUVEZ NOS REVENDICATIONS DÉTAILLÉES

    📌 Médicaments : Nos vies avant leurs profits!

    📌 Drogues : En finir avec 40 ans de politiques répressives!

    📌 Migrants-es : des droits et des soins pour tous-tes!

    📌 En live : nos actions #REVEndiquons2017 partout en France!

    OUI, UN MONDE SANS SIDA EST POSSIBLE

    Chercheurs-ses et experts-es du monde entier ont démontré qu’il était désormais possible de mettre fin à l’épidémie de sida.

    En garantissant à chacun-e l’accès au dépistage, aux traitements VIH et à tous les moyens de prévention, nous pouvons stopper la progression du virus. En militant chaque jour sur le terrain pour défendre l’accès aux droits et aux soins pour tous-tes, AIDES s’inscrit pleinement dans cette stratégie.

    ENGAGEZ-VOUS

    #REVEndiquons2017

    Engagez-vous pour un monde sans sida en partageant notre programme et vos initiatives sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le hashtag #REVEndiquons2017!

    À télécharger

    Demandez l'programme