VIH/Hépatites, la face cachée des discriminations 2015

Rapport discriminations

Refusées par un cabinet dentaire sur trois. Refusées pour une demande d’emprunt. Refusées à l’entrée de Polytechnique ou de l’École nationale de la magistrature. Considérées comme « inaptes au terrain » chez les pompiers, dans la gendarmerie, dans l’armée ou la police nationale. Et cette liste n’est, hélas, pas exhaustive. Nous sommes en 2015 et à bien des égards, le traitement social réservé aux personnes séropositives fleure bon les années 80. La première édition du rapport VIH, Hépatites : la face cachée des discriminations lève le voile sur quelques unes de ces discriminations tenaces et souvent insoupçonnées, qui renvoient continuellement les personnes touchées par le VIH ou une hépatite à leur statut de « malade ». Ou pire, qui les assimilent à un danger pour la société.

 

 

Ces dénis de droits sont vécus comme autant d’humiliations par les personnes touchées. Dans une société qui a encore du mal à lever le tabou sur la séropositivité, ils ont un impact direct sur leur santé, leur qualité de vie et leur accès à l’emploi. Alors que les traitements permettent aujourd’hui de vivre avec le VIH et de réduire de façon drastique les risques de transmission, des réglementations archaïques et des peurs irrationnelles maintiennent les personnes dans une forme de marginalisation sociale.

 

Pour chacune de ces discriminations aberrantes et inacceptables AIDES s'est mobilisée pour rappeler les principes fondamentaux du droit et faire évoluer les situations.

 

« Nous ne vaincrons pas le sida en marginalisant les personnes touchées. Nous sommes séropositifs, nous ne sommes ni inaptes, ni dangereux pour la société », résume Laurent Pallot, Secrétaire général de AIDES.

 

NB : un erratum a été ajouté au chapitre 1 : "Droit à l'instruction et au travail" concernant les discriminations dans l’accès à l’emploi et dans l’armée (pages 16 à 21).

Accès aux chapitres :

Droit à l'instruction et au travail

Droit à la santé et principe d'égalité de traitement

Liberté d'aller et venir et égalité d'accès aux services publics

Droit de propriété

Extrait du Journal de France Culture 26/11/2015 18h00