Je fais un don

Campagne

  • Monsieur le président, #CestVotreMissiooon

    Après avoir lancé une grande recherche en mai, et avoir écumé les nombreuses candidatures, AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, a trouvé son Emmanuel pour mettre fin au sida. Il s'agit d'Emmanuel Macron, et désormais nous lui demandons d'augmenter la contribution de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.
    +++
  • #LookingForEmmanuel : AIDES recherche un Emmanuel pour mettre fin au sida

    AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, cherche un Emmanuel pour mettre fin au sida. Il a plein de projeeeeets, n'aime pas trop le jaune et a pour surnom Jupiter. Si vous le connaissez, ou si vous connaissez quelqu'un qui connaît quelqu'un qui le connaît, rendez-vos sur je-connais-un-emmanuel.com
    +++
  • #AlerteMedicaments : merci de vous soigner ultérieurement.

    Pénuries à répétition, prix excessifs et injustifiés, zéro transparence... L'accès aux médicaments est menacé et les malades en danger! Nous sommes tous-tes concernés-es!
    +++
  • L’homophobie frappe toujours. Porter ce pansement c’est la dénoncer !

    Site officiel de AIDES première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, lance une campagne de sensibilisation pour lutter contre les violences homophobes.
    +++
  • Pouce-toi le sida!

    AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, lance une campagne de micro-dons 100% mobile, 100% innovante : « Pouce-toi le sida ! »
    +++
  • #Prep4Love

    AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, présente la première campagne nationale d'information sur la Prep, un nouveau moyen de prévention contre le VIH.
    +++
  • Donnez l'amour

    À l'occasion du 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en France, et TBWA/Paris vous proposent de donner de l’amour, rien que de l’amour, en lançant une nouvelle campagne de sensibilisation.
    +++
  • #REVEndiquons2017 : le bilan

    #REVEndiquons2017, c’est bien plus qu’un slogan : un mois et demi d’actions publiques, de tractage, d’affichage et de débats. 500 000 personnes sensibilisées partout en France. Des propositions partagées et commentées par plus de 57 000 personnes sur le web et les réseaux sociaux. Et on compte bien continuer à se faire entendre dans les semaines à venir.
    +++
  • Migrants-es : des droits et des soins pour tous-tes !

    Les conditions d’accueil déplorables réservées aux nouveaux arrivants sur le territoire, et la difficulté à obtenir un titre de séjour éloignent les personnes des lieux de soin. C’est une absurdité en termes de santé publique. On sait en effet que près de la moitié des personnes étrangères vivant avec le VIH se contaminent après leur arrivée en France. La précarité sociale, économique et administrative favorise les contaminations. Remettre en cause les droits, l’accès à la prévention et aux soins de personnes étrangères, c’est faire le jeu de l’épidémie.
    +++
  • Drogues : en finir avec 40 ans de politiques répressives

    En France comme dans la plupart des pays du monde, l’usage de drogues reste pénalisé. Cette approche répressive est fondée sur des présupposés idéologiques, au mépris de toutes les évidences scientifiques. Elle met en danger la santé des usagers-eres, sans jamais faire baisser ni les trafics, ni la consommation : les Français sont aujourd’hui les premiers consommateurs de cannabis en Europe, les troisièmes pour la cocaïne.
    +++