Je fais un don

Remaides

  • Remaides 104 : disponible

    Depuis ses débuts,
    l’épidémie de VIH/sida n’a cessé de confirmer le lien étroit existant entre le VIH et les droits humains. Dans un document de référence datant de 2006 (1), on rappelle que "la vulnérabilité à l’infection et les conséquences qui en découlent sont directement alimentées par les violations des droits fondamentaux". Elles sont, hélas, légion !
    +++
  • Remaides 103 : disponible

    Bioéthique : Une chance pour renforcer l’égalité
    Cela pourrait surprendre certain-e-s, mais nous avons décidé, à AIDES,d’apporter notre contribution aux Etats généraux de la bioéthique qui se déroulent actuellement. Ils constituent un passage obligé de la révision de la loi de bioéthique (prévue tous les sept ans), actuellement conduite. C’est le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui les organise.
    +++
  • Remaides 102 : disponible

    DIX ANS DÉJÀ ! D’un certain point de vue, tout — ou presque — a commencé en janvier 2008. Il y a dix ans, en effet, le "Bulletin des médecins suisses" publie un avis titré : "Les personnes séropositives ne souffrant d’aucune autre MST et suivant un traitement antirétroviral efficace, ne transmettent pas le VIH par voie sexuelle".
    +++
  • Remaides 101 : disponible

    FINISSONS-EN !
    Je n’ai pas pris Abedi Pelé, il est séropositif". Cette rumeur, c’est Bernard Tapie qui la lance auprès d’un proche du staff de l’équipe de foot de Monaco.
    +++
  • Remaides 100 : édition anniversaire

    29.08.2017

    Pourquoi Remaides ?". Cette question, Yvon Lemoux, un des trois principaux fondateurs de Remaides, la posait dès le premier numéro du journal, sorti en octobre 1990. "Aujourd’hui, l’information sida est multiple, complexe, dispersée. Les revues "spécialisées" sont nombreuses, mais demeurent réservées à un public d’initiés. Quel journal peut prétendre vouloir s’adresser au grand public et surtout aux personnes concernées par l’infection à VIH ? Aucun !", expliquait-il
    alors. "Remaides veut être ce rendez-vous de l’information ; l’information vraie, c’est-à-dire celle du quotidien, de la réalité vécue par toutes celles et tous ceux pour qui VIH, sida, traitements signifient quelque chose.
    +++
  • Remaides 99 : disponible

    Attention au virage !
    Etrange campagne présidentielle que celle que nous avons vécue(1) : les partis politiques balayés, un paysage politique durablement chamboulé, une France scindée et surtout des sujets et des combats qui nous tiennent à coeur cantonnés en fin de liste des programmes et quasi absents des débats. Nous avions anticipé ce risque puisque, cette année, nous n’avons surtout pas voulu interpeller les candidates et candidats comme nous le faisions habituellement, mais proposer notre propre programme. Notre volonté n’était pas de quémander des réponses en écho à nos revendications, ni de se laisser bercer par de vagues promesses — qui d’ailleurs n’engagent que celles et ceux qui les écoutent —, mais de défendre nos idées, nos valeurs, notre programme à nous (2)!Site officiel de AIDES première association de lutte contre le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Remaides 98 : disponible

    L’accès universel — le traitement pour tous ! — aux antiviraux à action directe (AAD) contre le VHC progresse. La dernière avancée en date réside dans l’arrêté du 22 décembre 2016 concernant la mise à disposition de Zepatier le médicament de MSD. Avec cet arrêté, toutes les personnes diagnostiquées pour le VHC ont désormais accès aux AAD quel que soit le stade de fibros. Mais cette avancée, pour importante qu’elle soit, ne permet toujours pas d’assurer cet accès universel promis par le gouvernement depuis mai 2016.En effet, ce médicament ne peut pas être utilisé pour tous les génotypes du VHC. Et son prix, plus bas que ceux des médicaments concurrents, reste encore bien trop élevé : 28 732 euros la cure de trois mois. Or, sans prix raisonnables, l’accès universel ne pourra être effectif.
    +++
  • Remaides 97 : disponible

    Brutale ! Elle l’est sans doute la couverture de Remaides que vous avez en mains. Elle témoigne de notre profonde inquiétude et de notre colère à l’issue des deux derniers grands rendez-vous de la lutte contre le sida. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Remaides 96 : disponible

    Faut-il encore rappeler qu’il ne faut surtout pas baisser les bras maintenant sous peine de balayer tous les acquis de ces dernières décennies ? AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Remaides 95 : disponible

    PrEP dans la vraie vie : le grand plongeon. REMAIDES 95 est disponible. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France. Remaides 95
    +++