Je fais un don

    L’accès officiel à la PrEP en France a six mois

    • Actualité

    Début juin, la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) autorisant la prescription et le remboursement du traitement (prophylaxie) pré-exposition en prévention de la contamination au VIH (PrEP) a fêté ses six mois. Un outil efficace et validé scientifiquement, longtemps attendu par les associations et les personnes. L’occasion de faire un petit bilan.

    Depuis janvier 2016, plus de soixante-six consultations hospitalières, prescrivant  Truvada en préventif ont ouvert en France. Au 20 mai dernier, il y avait 765 personnes qui étaient officiellement inscrites dans un programme de PrEP, deux fois plus qu’en mars dernier. D’après différentes données présentées notamment durant la conférence internationale francophone AFRAVIH, 99 % des personnes sous PrEP sont des hommes gays. Et deux tiers des prescriptions de PrEP ont été faites à Paris, dans les deux hôpitaux de Tenon et Saint-Louis. 80 % des personnes prennent la PrEP sous un schéma de prise quotidienne, tandis que le reste suit le schéma intermittent, utilisé durant l’essai ANRS-Ipergay.

    Ces informations, sur le profil des personnes mises sous PrEP, tout comme l’accélération du nombre de personnes incluses dans un suivi de PrEP, montrent que l’information et l’intérêt pour l’outil augmente, mais pas dans tous les groupes pour lesquels la PrEP est pourtant recommandé, notamment pour les personnes migrantes.

     

    Tout savoir sur la PrEP :

       
    Sur aides.org Prep-info.fr