Je fais un don

    Sexualités, plans sexe, chemsex : tous nos conseils pour réduire les risques en temps de Covid-19

    • Fiche pratique

    sexualité plan sexe chemsex covid-19 prévention ist vih sida hépatites rédution des risques rdr drogues coronavirus

    La situation sanitaire que nous traversons est exceptionnelle. Même si nous entrons bientôt dans une phase de déconfinement, le Covid-19 est malheureusement toujours présent. Si nous voulons limiter sa propagation, il convient donc d'adapter nos pratiques dans la mesure de ce qui est possible pour chacun-e d'entre nous.

    AIDES n’a jamais été là pour juger ou contraindre qui que ce soit. Ce document a pour but de donner à chacun des clés pour réduire au maximum les risques de transmission du Covid-19 dans le cadre sexuel. Ces conseils sont répartis en 3 séries :

    • des conseils d'ordre général liés à la sexualité en temps de Covid-19
    • des conseils pour bien organiser un plan sexe en temps de Covid-19
    • des conseils liés à la pratique du Chemsex en temps de Covid-19

    AIDES maintient une activité pendant toute la durée de l'épidémie. Pour rentrer en contact avec les militants-es de votre région afin de recevoir gratuitement un autotest VIH et du matériel de prévention rendez-vous ici. Pour profiter de ces deux mois de confinement afin de réduire massivement la propagation du VIH et des autres IST, nous avons également lancé une campagne de dépistage nationale : teste-toi avant le sexe !

    Retrouvez l'intégralité de nos conseils sexualités, plans sexe et chemsex en temps de Covid-19 dans un fichier .pdf imprimable, à télécharger en haut à droite de cette page. Pour le détail des outils de prévention existants, rendez-vous ici, pour un point #RetrouvonsNousProtégeonsNous 🐰💗

    À télécharger

    Sexualités, plans sexe, chemsex et Covid-19 : réduire les risques

    🍆 Sexualité & Covid-19 💦

    La personne la plus sûre, c'est soi-même

    La masturbation et l'utilisation de sextoys restent les moyens les plus safe de se faire plaisir pendant l'épidémie.

    Favoriser la sexualité virtuelle

    Plans cam, sextos, nudes, vidéos... À chacun-e de décider quoi dévoiler et à qui. Prudence aux risques de divulgation !

    Limiter le nombre de partenaires

    Éviter autant que possible des partouzes et privilégier un-e partenaire unique pendant l'épidémie.

    Éviter tout rapport sexuel en cas de symptômes

    En cas de toux et de fièvre, remettre le plan à plus tard, éviter tout contact et appeler un médecin.

    Penser individuel et collectif

    Prendre ses précautions, c'est se protéger soi-même. C'est aussi limiter la propagation de l'épidémie auprès de personnes vulnérables, et en cas de facteurs aggravants.

    Ne pas stigmatiser les personnes porteuses du Covid-19

    Tout comme pour le VIH ou les IST, la stigmatisation des personnes malades ou infectées est condamnable, y compris légalement.

    Le VIH et les IST sont toujours là

    Penser aux moyens de préventions habituels : préservatifs, Prep, traitement d'urgence, Tasp.. Plus d'infos sur notre page prévention.

    Faire un dépistage du VIH et des IST

    La période de confinement a ralenti les épidémies de VIH et d'IST, c'est le moment idéal pour faire le point et pour briser les chaînes de transmission !

    🍑 Plan sexe & Covid-19 🔥

    Échanger les numéros de téléphone

    Cela permet de se prévenir en cas de symptôme ou d'infection au Covid-19. Verbaliser son souhait d'être mis-e au courant.

    Prendre une douche avant et après le plan

    Proposer à votre partenaire d'en faire autant. Ne jamais utiliser d'eau de javel sur la peau. À minima, se laver les mains le plus souvent possible.

    Embrasser le moins possible

    Le baiser peut transmettre très facilement le Covid-19. Éviter autant que possible d'embrasser pendant cette période.

    Éviter la salive pour lubrifier

    La salive est hautement contaminante. Utiliser du gel, et en dosette si possible.

    Protéger le sexe oral

    Protéger la fellation avec un préservatif, l'annulingus ou le cunnilingus avec un carré de latex (un préservatif découpé fera l'affaire).

    Porter un masque

    Le port d'un masque est possible dans le cadre de certaines pratiques. Quand ce n'est pas le cas, éviter les positions en face à face.

    Faire un coup de ménage après le plan

    Nettoyer les surfaces, les robinets, les poignées de portes, changer les draps et ouvrir la fenêtre pour aérer.

    En cas de plan en extérieur

    Sans accès à un point d'eau, prévoir des lingettes désinfectantes pour la peau, du gel hydroalcoolique ou le port de gants.

    💉 Chemsex & Covid-19 🍬

    Poser des limites atteignables

    Le contexte anxiogène peut pousser à augmenter sa consommation. Exemple : pour une consommation 2 fois par mois en période normale, essayer de garder le même rythme.

    Faire des pauses dans la consommation

    Aménager des temps de repos sans produit. En descente, ne pas hésiter à contacter des proches, à faire un peu d'exercice, à s'hydrater.

    Éviter de stocker de grosses quantités

    Résister au « craving » et mettre des limites à sa consommation peut être compliqué lorsque le produit est à portée de mains.

    Garder des repères dans la journée

    Essayer d'installer une routine. Exemple : se lever et se coucher à des heures régulières, se doucher, s'habiller, faire trois repas par jour...

    Être prudent-e avec le produit acheté

    Celui-ci peut avoir changé en raison du contexte. Tester de petites quantités avant de reprendre une consommation habituelle.

    Ne pas partager le matériel de consommation

    AIDES continue de distribuer ou d'envoyer par voie postale du matériel de consommation stérile et à usage unique (roule-ta-paille, seringues, cup...). RDV sur cette page pour prendre contact avec les militants-es les plus proches de chez vous !

    Conso en solo : prévenir un-e proche

    En cas de consommation seul-e, prévenir si possible un-e proche afin qu'il-elle garde contact régulièrement.

    En cas de mal-être, consulter un médecin ou une association

    Ne pas hésiter à se faire aider. Éviter les sevrages en solo, tout comme la consommation d'anxiolytiques ou d'autres médicaments sans avis médical.

     

     

    INFORMATIONS ET SOUTIEN CHEMSEX :
    Groupe privé « Info Chemsex (by AIDES) sur Facebook
    Numéro d’écoute Chemsex de AIDES sur Whatsapp : 07 62 93 22 29
    Site chemsex.be (association Ex Æquo – Bruxelles)