Je fais un don

    #ALERTEMEDICAMENTS : Merci de vous soignez ultérieurement

    • Communiqué
    • 25.04.2019

    AIDES lance une campagne pour dénoncer les freins à l’accès aux médicaments

    Pour les Français-es, l’accès universel aux médicaments est aujourd’hui menacé. Pénuries à répétition, prix excessifs, traitements indisponibles, c’est la santé publique et notre système de santé solidaire qui sont en danger. Notamment en cause : un marché du médicament complexe et surtout très opaque. Avec sa campagne #AlerteMédicaments, AIDES tire le signal d’alarme. L’objectif ? A l’approche des élections européennes, engendrer une prise de conscience et mobiliser afin que l’accès aux médicaments ne devienne pas un luxe.

    La campagne, lancée aujourd’hui, est diffusée sur les réseaux sociaux. A travers trois visuels et une vidéo, AIDES interpelle sur les menaces qui pèsent sur l’accès universel aux médicaments, et avec lui sur notre système de santé solidaire. Explications.#alertemedicaments pénurie médicament

    Des médicaments c’est bien, y avoir accès c’est mieux

    Un Français-e sur quatre a déjà été confronté-e à une pénurie de médicaments, avec parfois des répercussions graves sur sa santé : augmentation des symptômes, hospitalisations etc.

    Les nouveaux médicaments qui arrivent sur le marché atteignent des prix records – 300 000 euros annoncés pour des nouvelles thérapies contre le cancer - sans réelle justification. Ces sommes fragilisent la pérennité de notre système de soins solidaire.

    De plus en plus fréquemment, aucun accord entre laboratoire pharmaceutique et Etat n’est trouvé. Le traitement n’est alors tout simplement pas disponible sur le marché français, privant les patients-es d’une nouveauté thérapeutique. 

    Un système opaque et complexe

    #alertemedicaments prix sécurité sociale santé médicamentsCes dysfonctionnements s’expliquent par plusieurs facteurs : 

    - Un système de brevets qui permet aux laboratoires de prolonger leurs monopoles de façon souvent injustifiée ;

    - Une réglementation européenne qui allonge les périodes de monopole et retardent l’arrivée sur le marché de génériques plus abordables ;

    - L’Etat qui n’utilise pas tous les outils à sa disposition pour encadrer les pratiques de l’industrie ;  

    - Au nom du secret des affaires, un système opaque dont les citoyens-nes et les patients-es sont tenus-es à l’écart.

    Des solutions existent, il ne manque que le courage politique

    #alertemedicaments medicaments sélection accèsPour mettre fin à ce système délétère, des solutions existent. Sous réserve d’une bonne dose de courage politique, nous pourrions arriver à une système plus égalitaire et pérenne. En ce sens, AIDES demande :

    La transparence des laboratoires et de l’Etat sur les négociations de prix et les investissements en recherche et développement, afin de fixer des prix justes et abordables ;

    La participation et prise en compte systématique des patients-es sur l’ensemble du cycle du médicament, pour éviter un contrôle exclusif de l’industrie ;

    La fin des monopoles abusifs en diversifiant et rendant plus rigoureux les critères de délivrance de brevets ;

    La promotion de la recherche publique et des modèles alternatifs au brevet actuel, afin de ne pas laisser la recherche et les innovations qui en découlent aux seules mains d’intérêts privés ; 

    La révision des législations européennes qui obstruent l’accès aux médicaments et encourager les démarches collaboratives entre les Etats européens ;

    Le renforcement des obligations de l’industrie en matière de plan de pénuries pour garantir un accès continu aux médicaments essentiels.

    CREDITS

    Annonceur : AIDES

    Agence : Belazar 

    Responsables agence : Christophe Salpetrier et Côme Jacobée   

    Concepteur-Rédacteur : Loic Froger

    Directeur Artistique : Brice Fert 

    Directrice de Projet : Ilda Mendes 

    À propos de AIDES

    Créée en 1984, AIDES est la première association de lutte contre le sida et les hépatites en France et en Europe. Elle est reconnue d'utilité publique et labellisée "don en confiance" par le Comité de la Charte.
    AIDES agit depuis 30 ans avec et auprès des populations les plus vulnérables au VIH/sida et aux hépatites pour réduire les nouvelles contaminations et accompagner les personnes touchées vers le soin et dans la défense de leurs droits. Plus globalement, l'association joue un rôle majeur dans l'amélioration de la prise en compte des malades dans le système de santé en France, l'évolution des droits des personnes vulnérables et la lutte contre les discriminations.

    Ses principes : respect, indépendance, confidentialité et non-jugement.

    Contacts presse

    Elody Croullebois

    01 77 93 97 65 / 06 98 68 01 68

    ecroullebois@aides.org

    Anne-Charlotte Chéron

    06 10 41 23 86

    accheron@aides.org

    À télécharger

    Téléchargez notre communiqué