Résultats d'IPERGAY : la PrEP pour touTEs, et vite !

Essai IPERGAY

29 Octobre 2014

Aujourd'hui 29 octobre, la prévention sida est sur le point d'entrer dans une nouvelle ère : un traitement permet désormais à une personne séronégative d'éviter la contamination.

 

Après l'essai PROUD mené en Grande Bretagne, c'est au tour de l'essai français IPERGAY, mené par l'Agence Nationale de Recherche sur le sida, de démontrer l'efficacité d'un médicament antirétroviral (Truvada) en utilisation préventive pour réduire le risque d'infection par le VIH chez des personnes séronégatives. Dans un communiqué diffusé ce jour, l'ANRS fait état "d'une réduction très importante du risque d’infection par le VIH" chez les personnes ayant pris du Truvada au moment de l'exposition sexuelle. Des résultats "bien supérieurs à l'essai IPREX", qui avait démontré une baisse de 42% du risque d'infection dans le groupe utilisant le Truvada en prise quotidienne.

 

Forts de ces résultats, le comité scientifique d'IPERGAY ainsi que l'ensemble des partenaires impliqués ont pris la décision de faire évoluer le design de l'essai afin que tous les participants puissent désormais bénéficier des effets préventifs du Truvada. AIDES salue cette décision et souhaite rendre hommage à tous les volontaires ayant participé à IPERGAY : leur implication au long cours a été déterminante dans l'obtention de ces résultats. Nous considérons cette implication comme un acte militant qui fera date dans l'histoire de la prévention sida.

 

AIDES, co-investigateur de l'essai IPERGAY mené par l'ANRS, voit dans ces résultats une opportunité historique de faire chuter le nombre de nouvelles contaminations parmi les populations les plus exposées au risque VIH. AIDES constate que le design particulier de l'essai (une prise "à la demande" avant et après les rapports sexuels) et l'accompagnement des participants assuré par nos militants depuis deux ans ont favorisé la bonne observance à ce traitement préventif et, de fait, son efficacité.

AIDES salue ainsi le travail de ses équipes, qui ont su accompagner et conseiller ces volontaires. Car l'essai ne se contentait pas d'une simple prise de Truvada : les rencontres régulières avec les volontaires, le dépistage régulier du VIH et des IST et le travail de counselling en réduction des risques réalisé par nos militants ont été déterminants pour la réussite de cet essai et pour la santé des personnes impliquées.

 

"Ces premiers résultats d'IPERGAY ne laissent plus aucun doute : cette nouvelle stratégie de prévention est efficace au delà de nos espérances. Nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre les résultats définitifs de l'essai(disponibles au printemps 2015) pour mettre ce nouvel outil à disposition de toutes les personnes exposées au risque"explique Bruno Spire, président de AIDES"Et ce, quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle." Nous serons d'ailleurs bientôt en mesure de démontrer que ce traitement préventif répond à un besoin fortement exprimé par l'ensemble des populations vulnérables, au delà de la seule communauté gay.

 

En conséquence, AIDES demande à la Ministre de la Santé Marisol Touraine d'accélérer le processus d'examen de notre demande de RTU (Recommandation temporaire d'utilisation). L'accès au Truvada doit être garanti pour toutes celles et tous ceux qui en ont urgemment besoin.

 

Nous demandons également que les inclusions dans l'essai IPERGAY se poursuivent afin que de nombreuses contaminations puissent être évitées.





Contact

Contact presse : Antoine Henry - 06 10 41 23 86