AIDES demande à l’Agence du médicament la mise en place d'une recommandation temporaire d'utilisation (RTU).

Utilisation du Truvada comme outil préventif anti-VIH

29 Janvier 2013

A l'occasion de la journée organisée par Sidaction et AVAC (1) sur les traitements prophylactiques pré-exposition au VIH (2), AIDES demande à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) d'étendre la prescription du Truvada à travers une RTU, afin qu'il soit accessible en traitement préventif pour les publics les plus exposés au VIH.
 
Les récentes recherches et publications sur le sujet le démontrent : combiner différentes stratégies de prévention permet de réduire les risques de transmission et de faire baisser le nombre de nouvelles contaminations. Dans cette perspective, AIDES demande la mise à disposition temporaire et encadrée du Truvada pour les personnes séronégatives fortement exposées au VIH. "En France, le Truvada est aujourd'hui utilisé comme traitement par les personnes séropositives. Nous demandons l'extension de sa prescription pour un usage préventif", explique Bruno Spire, président de AIDES.
 
Alors que les Etats-Unis ont autorisé la prescription de ce traitement à titre préventif depuis plusieurs mois, AIDES fait valoir qu'en France aussi cette mise à disposition répond à un réel besoin. Et met en avant plusieurs éléments favorables à l'élaboration de cette RTU :
 
-       Elle correspond à un besoin thérapeutique préventif réel, pour des publics très exposés au VIH. Besoin non couvert par l’autorisation de mise sur le marché actuelle du Truvada.
-       Le rapport bénéfice/risque est favorable à l’usage du Truvada dans une indication préventive, comme démontré dans plusieurs études scientifiques internationales publiées ces deux dernières années.
-       L’extension d’indication a été récemment accordée par l’agence américaine du médicament (FDA) et plusieurs recommandations d'experts favorables à l’usage du Truvada en prophylaxie pré exposition ont été rendues publiques ces derniers mois (OMS, rapport d’expert sur la prise en charge du VIH, Conseil National du Sida),
-       Tous ces éléments exposent potentiellement les personnes concernées par cette nouvelle indication à obtenir des prescriptions de Truvada en dehors des conditions d'autorisation de mise sur le marché (AMM). Ce qui les priverait alors d’un encadrement adapté, seul susceptible de garantir une efficacité optimale du Truvada en usage préventif.
 

(1) Global Advocacy for HIV Prevention
(2) ou "PrEP"





Contact

Tony Fortin - 06 28 59 23 44 / Antoine Henry - 06 10 41 23 86