Je fais un don

Actualité

  • Simone Veil : « La réponse au sida sera humaniste ou ne sera pas »

     AIDES rend hommage à Madame Simone Veil, figure majeure de la lutte contre le sida. C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris ce matin la disparition de Madame Simone Veil. Nous connaissons tous-tes son remarquable engagement pour l’émancipation des femmes et leur droit à disposer de leur corps.  Son discours du 26 novembre 1974 en faveur du droit à l’avortement, a fait entrer Madame Veil dans l’Histoire. Moins connu, son apport à la lutte contre le sida et pour la défense des droits des malades fut pourtant tout aussi capital.
    +++
  • « LE SPOT » a un an, premier bilan

    Lancées il y a tout juste un an, le 30 juin 2016, deux structures novatrices de prévention et de santé sexuelle « LE SPOT » à Paris et à Marseille font le point sur les avancées réalisées. L’occasion aussi de découvrir leurs méthodes originales pour toucher des publics très exposés aux risques VIH et hépatites, et, déjà de réfléchir à l’avenir.
    +++
  • Hépatite A et B : le vaccin pour qui et pourquoi ?

    Alors que les vacances approchent, et qu’une épidémie d’hépatites A et B sévit depuis l’automne 2016 parmi les hommes gays, bisexuels ou juste curieux, AIDES fait le point sur les vaccins. Qui doit se faire vacciner, où et comment ?
    +++
  • Congrès national de AIDES : Nantes à l’abordage !

    Pour le renouvèlement de ses instances politiques, AIDES posera ses valises à Nantes, du 16 au 18 juin prochain. Au programme, l’élection du ou de la président-e, des débats avec des politiques locaux, des échanges entre militants-es et une séropride, premier rassemblement de visibilité pour les personnes séropositives. Revue d’un weekend chargé.
    +++
  • Énorme succès pour notre première Grande Braderie du Design : MERCI!

    Dès le soir de l’ouverture, on ne savait plus où donner de la tête. Au total, plusieurs milliers de personnes se sont pressés aux Magasins Généraux de Pantin pour la première édition de notre Grande Braderie du Design. Un succès incontestable : 1500 pièces vendues et un peu plus de 55 000 € de fonds récoltés en 3 jours. Des fonds qui permettront à AIDES d’acquérir près de 8000 tests de dépistage du VIH supplémentaires pour ses actions de terrain !
    +++
  • Chemsex : AIDES propose un dispositif d'écoute et de soutien

    AIDES développe un réseau national d’entraide communautaire pour les usagers de Chemsex, de leurs proches, de leurs partenaires à travers deux outils outils innovants spécifiques aux besoins des usagers.
    +++
  • Politique des drogues : le coup d'arrêt mondial

    L’Association des intervenants en dépendance du Québec (AIDQ) organisait le 13 mai le premier sommet francophone sur la réduction des risques liés aux drogues à Montréal, avant l’ouverture officielle de la 25e Conférence internationale en réduction des risques (International harm reduction conference) du 14 au 17 mai 2017.
    +++
  • Journée mondiale de lutte contre les LGBT-phobies : AIDES mobilisée

    Le 17 mai, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOT), et alors que les actes de violence ou de haine à l'égard des LGBT enregistrent une hausse, AIDES est mobilisée partout en France pour sensibiliser le public aux discriminations vécues au quotidien par les personnes qui sortent de la norme hétérosexuelle. Découvrez nos actions près de chez vous !
    +++
  • Grande Braderie du Design : très bonne cause et très bonnes affaires !

    Hier, à l’ouverture de la première Grande braderie du design en présence de Philippe Starck, c’est une autre complainte devant les centaines d’objets en vente : "Non, mais t’as vu, y a un monde de malade", lance un jeune homme à sa copine de shopping. Du monde, il y en a effectivement pour cette première : pas loin de 500 à 600 personnes se massent devant les portes de l’espace du rez-de-chaussée du bâtiment de BETC-Les magasins généraux, dévolu à la vente
    +++
  • FN et lutte contre le sida : reconnais ton ennemi

    Le Front national et le VIH… c’est une vieille histoire. Ce n’est pas du passé, plutôt du passif. Et les sorties éructées et sérophobes des années 80 de Jean-Marie Le Pen, trouvent, aujourd’hui encore, de très pénibles prolongements dans le parti dirigé par sa fille.
    Lors de toutes les précédentes élections, AIDES n’a jamais souhaité interpeller les candidat-e-s du parti d’extrême droite, y compris en 2002 lorsque le FN est arrivé pour la première fois au second tour de la présidentielle. Notre façon de rappeler que nous ne considérons pas le FN comme un interlocuteur politique : leurs idées et déclarations publiques restent aux antipodes de nos valeurs, hors de question pour nous de leur donner le moindre écho.
    +++