Je fais un don

Campagne

  • Notre programme pour un monde sans sida

    37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, dont 153 000 en France. Parmi les 6000 nouvelles contaminations diagnostiquées sur le territoire en 2015, 83% concernent des gays, des migrants-es, des usagers-ères de drogues et des travailleurs-ses du sexe. Des publics régulièrement discriminés, pénalisés, dont la précarité sociale ou administrative aggrave la vulnérabilité à l’épidémie. En cela, la lutte contre le sida est d’abord une lutte politique.
    +++
  • #REVEndiquons2017 : le bilan

    #REVEndiquons2017, c’est bien plus qu’un slogan : un mois et demi d’actions publiques, de tractage, d’affichage et de débats. 500 000 personnes sensibilisées partout en France. Des propositions partagées et commentées par plus de 57 000 personnes sur le web et les réseaux sociaux. Et on compte bien continuer à se faire entendre dans les semaines à venir.
    +++
  • Migrants-es : des droits et des soins pour tous-tes !

    Les conditions d’accueil déplorables réservées aux nouveaux arrivants sur le territoire, et la difficulté à obtenir un titre de séjour éloignent les personnes des lieux de soin. C’est une absurdité en termes de santé publique. On sait en effet que près de la moitié des personnes étrangères vivant avec le VIH se contaminent après leur arrivée en France. La précarité sociale, économique et administrative favorise les contaminations. Remettre en cause les droits, l’accès à la prévention et aux soins de personnes étrangères, c’est faire le jeu de l’épidémie.
    +++
  • Drogues : en finir avec 40 ans de politiques répressives

    En France comme dans la plupart des pays du monde, l’usage de drogues reste pénalisé. Cette approche répressive est fondée sur des présupposés idéologiques, au mépris de toutes les évidences scientifiques. Elle met en danger la santé des usagers-eres, sans jamais faire baisser ni les trafics, ni la consommation : les Français sont aujourd’hui les premiers consommateurs de cannabis en Europe, les troisièmes pour la cocaïne.
    +++
  • Médicaments: nos vies avant leurs profits!

    Dans le monde, 170 millions de personnes sont infectées par le virus de l’hépatite C (VHC) et 350 000 en meurent chaque année. En France, le VHC touche 230 000 personnes et causerait 2 700 décès par an. En 2013, l’arrivée de nouvelles molécules fait enfin naître l’espoir d’une guérison rapide pour les personnes atteintes. Mais les laboratoires les font payer au prix fort : jusqu’à 41 000 € la cure de 3 mois ! Or même vendu à 100 € ce traitement resterait rentable pour l’industrie pharmaceutique.
    +++
  • #Révélation

    #Révélation la campagne qui va tout changer. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Colors of love

    La France accueille l'Euro 2016. Des centaines de milliers de personnes venant de dizaines de pays européens viennent célébrer l'évènement, ouvrant la voie à des milliers de rencontres potentielles. L'insouciance de l'été et l'ambiance festive liées à l'évènement étant propices à un certain relâchement des comportements, cette campagne est un moyen pour AIDES de rappeler un message élémentaire : "protégez vous". AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Homophobiol

    Parce que traiter l'homophobie, c'est aussi faire reculer le sida. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Moi, le sida

    "Et puis, le plus important au fond, c'est que Moi, j'les oublie pas les gens ! Je continue à être là. Partout, tout l'temps." Le sida. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++
  • Pas de préservatif, pas de sexe

    «Pas de préservatif, pas de sexe» ! C’est par ce message que l’Association AIDES et TBWA\PARIS souhaitent rappeler au public l’importance de se protéger. AIDES première association de lutte conte le sida et les hépatites en France.
    +++