AIDES et l'ANRS annoncent le lancement de l'essai "Ipergay"

Nouveaux outils de prévention

04 Décembre 2011

L'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) lance l'essai Ipergay pour évaluer les effets d'une offre de prévention basée sur la prophylaxie pré-exposition (PrEP) "à la demande", autrement dit la prise de médicaments anti-VIH avant, pendant et/ou après les rapports sexuels à risques pour réduire ceux de contracter le virus.

Très attendu, l'essai Ipergay débutera en janvier 2012 avec la participation d'hommes séronégatifs ayant fréquemment des rapports homosexuels sans préservatif avec des partenaires occasionnels et donc fortement exposés au VIH. Il leur permettra de bénéficier d'une offre globale et combinée de prévention du VIH. Il permettra aussi d'évaluer l’impact de cette offre sur les participants et tiendra en particulier à mesurer les effets d’une prophylaxie "intermittente", "à la demande", qui comprend la prise d’antirétroviraux avant, pendant, et après les périodes de forte activité sexuelle.

Le traitement anti-VIH : un nouvel outil de prévention ?
Dès janvier 2012, chaque participant se verra proposer un accompagnement individuel, avec une offre de dépistage du VIH et des infections sexuellement transmissibles (IST), une proposition de traitement en cas d’IST, une vaccination contre le VHB et l’accès gratuit aux outils de prévention (gels et préservatifs). Tout au long de l’essai, en plus des entretiens de prévention avec les médecins, les participants qui le souhaitent pourront bénéficier d’entretiens approfondis et répétés ("counselling") menés par des militants associatifs formés pour renforcer leurs capacités à agir favorablement pour leur santé. La moitié des participants recevra l’association médicamenteuse Truvada tandis que l’autre moitié recevra un placebo.

Diversifier les méthodes de prévention du VIH répond à un réel besoin
L'offre de prévention combinée proposée par Ipergay répond à un vrai besoin. Au quotidien, les militants de AIDES constatent que de nombreux gays ont des difficultés avec l’offre de prévention actuelle. Il faut mettre au point de nouvelles approches. 40% des gays interrogés lors de l’enquête d’acceptabilité, réalisée en 2009 par AIDES et l’INSERM Marseille*, comprenaient l’intérêt de l'essai Ipergay et se déclaraient prêts à y participer, en particulier les répondants ayant un nombre élevé de partenaires et une utilisation irrégulière du préservatif. Parce qu'il répond à un besoin et qu'il associe les communautés concernées à toutes les étapes du protocole de recherche, l'essai Ipergay est en totale cohérence avec l'approche communautaire de AIDES.

Ipergay, un essai mené en collaboration avec les personnes concernées
En tant qu'opérateur et co-chercheur, AIDES intervient en effet à toutes les étapes de ce protocole de recherche : pendant sa mise en place, pendant son déroulement et pendant son évaluation. L'association a d'abord pour mission, avec d'autres acteurs, de communiquer sur les enjeux et l'intérêt de cette recherche, de recruter des participants, de leur fournir une information éclairée quant aux bénéfices/risques de cet essai. AIDES a activement participé à la consultation communautaire organisée par le collectif inter-associatif TRT-5** et soutenu la mise en place du comité associatif qui veillera au bon déroulement de cet essai aux côtés du comité scientifique.

Les premières inclusions de participants sont prévues pour janvier 2012 : une phase pilote d'un an vise un premier objectif de 300 participants, répartis entre Paris, Lyon et Montréal. Les personnes concernées sont invitées à faire part de leur intérêt, de leurs craintes ou de leurs interrogations en contactant l'ANRS sur www.ipergay.fr, Sida Info Service (0 800 840 800) ou AIDES (0 805 160 011).

 

 

*"Acceptabilité d'un essai de prophylaxie pré-exposition parmi les hommes gays français", version française de l'abstract (MOPE0370) présenté aà AIDS 2010, Conférence Mondiale sur le sida, Vienne du 18 au 23 juillet 2010.
**Le rapport de la consultation communautaire du TRT-5 est en ligne sur http://www.trt-5.org/article328.html